Vous prenez des photos de votre exposition du rayon? Super. Dites-nous ce que se passe ensuite pour eux?


Depuis que les appareils photo sont en permanence sur nos téléphones, les photos en magasin sont une partie presque inséparable de la visite d’un représentant commercial sur les points de vente. L’application SFA pour les représentants commerciaux permet de rendre compte des résultats des activités menées au point de vente. Le commercial, ou le merchandiser, vous envoie des photos de rayonnages, de casiers, de la PLV. En fonction de la taille de l’équipe déployée sur le terrain pour vérifier l’efficacité de vos propres activités de merchandising et de vente ou de celles de votre agence, il y a des centaines, voire des milliers de photos par mois sur vos disques que vous devez examiner pour voir si le travail a été fait correctement.

Dites-nous ce que se passe ensuite avec toutes les photos que vous recevez?

Eh ben voilà. Et si nous essayons de commencer par le début.

Tout démarre par une visite

Afin de garantir que la qualité de l’affichage soit de haut niveau et uniforme, vous envoyez des représentants commerciaux dans les magasins. Quel que soit le canal de vente dont nous parlons, le cahier des charges est généralement le même : votre responsable ou votre employé de point de vente doit vérifier que l’exposition du rayon répond à certaines normes de mise en rayon, que le produit est disponible et positionné conformément au planogramme. Vous êtes responsable des résultats de ces activités. Parfois, un auditeur externe assiste à la synthèse du travail du représentant sur le terrain, ce qui relève parfois les insuffisances et les défauts du travail de ce dernier. Cependant, tout cela augmente les coûts et rend le processus inutilement long. Vous décidez alors de recourir à une autre forme d’évaluation.

Vous exigez que chaque visite et chaque analyse du merchandising et des rayons effectuée au cours de la visite soit justifiée par des photos. C’est une bonne décision – elle accélère le reporting des activités et fournit des preuves tangibles que le travail de votre force de terrain a un sens. Cette solution, malheureusement, n’est pas sans défaut.

Pour décider si les conditions ont été respectées, le travail effectué consciencieusement et l’objectif atteint, il faut vérifier les photos enregistrées. Pour ce faire, vous pouvez utiliser deux méthodes.

Calcul manuel

Le premier modèle ne vous est probablement pas inconnu. Malgré la disponibilité de toutes sortes de solutions qui soutiennent le processus de vérification des images prises lors des visites, de nombreux producteurs utilisent encore la méthode de vérification manuelle. Les photos, envoyées par les agents ou les points (magasins, pharmacies, etc.) comme confirmation du respect rigoureux des contrats et des standards d’affichage, arrivent à l’endroit indiqué.

Dans ce cas, le chef ou le coordinateur de la force de terrain peut sélectionner au hasard des photos parmi celles envoyées pour vérification et déterminer à partir de celles-ci si la tâche a été accomplie. Le processus présente de sérieuses faiblesses: la vérification aléatoire signifie que l’exposition dans les magasins peut varier – après tout, vous ne vérifiez pas toutes les photos. Cela permet également de déformer la réalité (peut-être que cette fois-ci, ça ne me touchera pas!), ce qui amène à récompenser les représentants au hasard ou simplement les plus malins, c’est-à-dire ceux qui attendent le premier faux pas ou prennent des photos, par exemple, mal cadrées, empêchant délibérément la vérification. Dans les deux cas, la prime n’est pas seulement inefficace, elle est même contre-performante. Et plus l’équipe de terrain est grande, plus l’ampleur de ce problème augmente.

La qualité des photographies elles-mêmes est également importante dans ce modèle. Vous demandez à votre personnel de respecter la norme et de produire une photographie qui puisse être analysée. Cela peut entraîner un certain nombre d’anomalies : vous commencerez à obtenir des photos hachées, floues ou illisibles, dont il sera impossible d’extraire les informations souhaitées.

Le processus de vérification manuelle des rapports photographiques n’est pas non plus le plus rapide. Petit calcul vite fait:

Coordinateur de l’équipe multiplie par nombre de représentants multiplie par nombre de visites multiplie par nombre de photos…

Il suffit de substituer les coûts directs et indirects pertinents et vous constaterez que cette forme de vérification rend impossible la vérification des résultats de toutes les activités de merchandising des représentants. Ajoutons que la personne chargée de vérifier les rapports photographiques ne peut être un hasard – pour que cette forme de contrôle ait un sens, le personnel doit être correctement formé. Parfois, il faudra les remplacer pour des périodes plus ou moins longues… Et ce n’est qu’une poignée des dépenses qu’il faudra engager à cette occasion. À long terme, c’est tout simplement coûteux.

Automatisez!

L’évolution de la technologie, en particulier la disponibilité croissante de solutions reposant sur l’intelligence artificielle, a permis de confier aux algorithmes impartiaux des tâches et des obligations répétitives en matière d’audit et de rapports d’affichage. Dans le cas de la vérification des expositions et des rayonnages, les solutions basées sur la technologie d’Image recognition viennent à la rescousse. Il est ainsi possible d’automatiser la vérification et bien plus encore.

Surtout, en confiant cette tâche à l’intelligence artificielle, vous pouvez être sûr que chaque image prise sera analysée. En même temps, vous pouvez superviser le travail des équipes de terrain, même les plus nombreuses, en soumettant à vérification tous les rapports photographiques des visites sur place.

Les systèmes basés sur la reconnaissance d’images sont généralement équipés de mécanismes permettant de vérifier la conformité de la photo. En deux mots, le système assiste l’utilisateur pour prendre une photo précise qui peut être analysée et servir de source d’informations utiles sur votre exposition.

Finalement, la question du coût – si vous travaillez dans l’une de ces organisations qui a réussi à mettre en place un processus de vérification manuelle des photos efficace, continu et fiable, l’idée vous a probablement effleuré l’esprit plus d’une fois qu’il serait préférable de dépenser ce budget pour automatiser le processus et confier aux gens des tâches plus stimulantes. Si, au contraire, vous êtes une organisation qui le fait à moitié, en espérant que cela se fera d’une manière ou d’une autre, vous pourriez envisager d’abandonner un tel processus et d’utiliser des rapports prédéfinis sur l’exposition des rayonnages qui vous donneront une image fiable à plus petite échelle, mais avec un budget réalisable (si vous êtes intéressé par un tel rapport, dites-le nous en remplissant le formulaire de contact en dessous du texte).

Il existe de nombreuses autres raisons

A part les raisons évidentes que vous pouvez lire ci-dessus, il existe bien d’autres raisons pour utiliser l’intelligence artificielle afin de vérifier les normes d’exposition. Il est intéressant de noter, par exemple, qu’en plus du contrôle automatique des visites effectuées, vous avez la possibilité de collecter une énorme quantité de données précieuses, telles que des informations sur les activités des compétiteurs ou des rapports sur les agences des différents réseaux. Tout cela avec la possibilité de transférer automatiquement les données en temps réel vers vos systèmes BI ou modules analytiques. Si vous voulez rester au courant des tendances du marché, le moyen le plus rapide de les découvrir est d’analyser votre exposition, et Shelf Recognition AI vous aidera à accélérer ce processus et à répondre plus rapidement aux changements dynamiques du marché.

Vous voulez mieux utiliser les photos d’exposition du rayon dans le travail de votre force de travail? Discutons-en

    Je déclare par la présente mon consentement pour traiter les données fournies via le formulaire de contact afin de recevoir une réponse de eLeader Sp. zoo. à la requête soumise.



    Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.